Sign in / Join

La nutrition sportive des athlètes

La nutrition est avant tout un élément important dans la performance sportive et surtout pour les athlètes. Ces derniers sont appelés à consommer des recettes qu’ils doivent intégrer dans leur plan de travail pour satisfaire tous les besoins nutritionnels dont ils ont besoin pour les entraînements. Si vous êtes athlètes, référez-vous à ce document pour prendre connaissance des recettes parfaites pour votre santé physique et mentale.

Les besoins nutritionnels d’un athlète

Un athlète doit consommer une bonne quantité de macronutriments, de micronutriments et de liquide pour optimiser sa performance. Si vous êtes athlète, vos besoins énergétiques doivent être comblés. Toutefois, vous devez vous rappeler que les exigences alimentaires varient d’un individu à un autre.

A découvrir également : Les dangers des régimes alimentaires restrictifs pour les athlètes

Chaque athlète doit être soumis à un régime alimentaire équilibré. Les apports énergétiques chez un athlète permettent de réduire la fatigue, le risque de maladies et de blessures. Pour un athlète âgé de plus de 18 ans, les apports en calories par jour doivent être supérieurs à 3000 dans la catégorie des hommes et supérieurs à 2200 dans la catégorie des femmes. Les macronutriments sont nécessaires pour les activités physiques.

 Les glucides doivent constituer 65 %, les protéines et les matières grasses doivent faire respectivement 15 % et 20 % de l’apport calorique total. Quant aux micronutriments, les athlètes doivent s’assurer que leur apport quotidien soit supérieur à 1500 mg/jour. Une bonne quantité de fer et de vitamine D doit être consommée.

A lire également : Quels sont les aliments qu'un sportif ne doit pas manger ?

Quelques recettes pour les athlètes

nutrition sportive des athlètes

Il est important que vous ayez quelques idées de recettes appropriées pour répondre à vos besoins d’athlète.

Vous pouvez par exemple consommer des quesadillas aux haricots noirs et de salade d’été. Cette recette contient : l’huile végétale, oignons, poivrons verts, épices, haricots noirs, maïs, salsa, tortilla, cheddar fort, crème sure légère, avocats, concombres, tomates.

Vous pouvez aussi consommer du yaourt grec aux fruits. La recette est faite à base de : yaourt grec, bleuets, framboises, fraises et banane. Une collation de yogourt, de granola et de fruits peut vous donner 19 g de protéines et cela est parfait pour soutenir votre entraînement.

Un athlète peut commencer un repas chaud fait à base de quelques pétoncles, de steak et de pommes de terre. Celui-ci peut aussi manger de la salade grecque qui se fait à partir des tomates, concombres, olives noires, laitue, fromage feta, vinaigre balsamique et d’huile d’olive.

En gros, la nutrition sportive des athlètes implique des ajustements des recettes selon leurs besoins nutritionnels. N’oubliez pas qu’une alimentation saine est un concept qui varie d’un individu à un autre.

 

Les compléments alimentaires pour les athlètes : utiles ou dangereux ?

Les protéines sont essentielles à la croissance et à la réparation des tissus musculaires. Les protéines en poudre, telles que le lactosérum ou la caséine, peuvent être utiles pour augmenter l'apport quotidien de protéines chez les athlètes. Une consommation excessive peut causer des problèmes aux reins et au foie.

Ils font partie des neuf acides aminés essentiels que le corps humain ne peut pas produire seul. Ils sont souvent utilisés pour améliorer la récupération après un entraînement intensif.

La créatine est naturellement présente dans notre organisme et joue un rôle important dans l'énergie musculaire. Elle est souvent prise en supplément pour augmenter la force et l'endurance pendant l'exercice physique intense.

Il faut faire preuve de prudence lorsqu'on utilise ces compléments alimentaires car leur utilisation abusive peut nuire à la santé. Certains effets secondaires peuvent inclure :

Certains suppléments peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux tels que des nausées, des vomissements ou encore de la diarrhée.

Une étude menée sur 44 000 hommes a mis en évidence que la prise de compléments alimentaires augmentait le risque d'accident vasculaire cérébral.

Les compléments alimentaires peuvent offrir un avantage certain dans l'amélioration des performances sportives, mais ils ne doivent pas être considérés comme une solution miracle pour atteindre ses objectifs. Il est impératif de se renseigner auprès d'un professionnel avant toute utilisation afin de prévenir tout risque pour la santé.

Comment gérer son alimentation avant, pendant et après une compétition ?

L'alimentation des athlètes ne se limite pas à leur consommation quotidienne. Pensez à bien planifier leur alimentation avant, pendant et après une compétition afin d'optimiser leurs performances.

La période précédant la compétition s'appelle la phase de pré-compétition. Elle est cruciale car elle permet de maximiser les réserves énergétiques du corps en prévision de l'événement sportif. Cette phase commence environ trois jours avant la compétition et implique une augmentation des apports en glucides complexes tels que le riz ou les pâtes, ainsi qu'une hydratation adéquate.

Le jour de la compétition, il faut faire attention à ne pas trop manger pour éviter les troubles digestifs pendant l'exercice physique. Un petit-déjeuner léger comprenant des aliments riches en glucides comme le pain complet ou les céréales peut être bénéfique pour fournir de l'énergie au corps sans causer d'inconfort gastro-intestinal. Pensez également à la récupération musculaire. Les sources de protéines comprennent les viandes maigres, le poisson, les œufs et les légumineuses comme les lentilles. Notez bien que chaque athlète a des besoins nutritionnels différents en fonction de son sport, de sa morphologie et de son sexe. Il est primordial de consulter un professionnel pour atteindre ses objectifs sportifs dans les meilleures conditions possibles.

Une bonne nutrition sportive peut permettre aux athlètes d'améliorer leurs performances et leur état général. En planifiant correctement leur alimentation avant, pendant et après une compétition, ils peuvent optimiser leurs réserves énergétiques et faciliter leur récupération musculaire tout en évitant les troubles gastro-intestinaux qui peuvent survenir pendant un effort physique intense.