Sign in / Join

Quels critères retenir pour choisir un katana ?

À la recherche d’un nouveau sabre japonais ? Au préalable, vous devez tenir compte de différents critères pour être certain d’acheter le meilleur accessoire. Un bon katana durera des générations si vous réussissez à l’entretenir correctement. D’abord, voyons comment bien le choisir.

Le tranchant de son katana

À quoi le katana vous servira-t-il ? Si vous adhérez à un club d’art martial, vous devez vous munir d’un sabre non tranchant ou Iaitop. Ce dernier est caractérisé par un point d’équilibre proche de la garde. Léger, il ne pèse que 600 à 900 g. Les matières de fabrications diffèrent en fonction des modèles :

A lire aussi : Les bénéfices incroyables de l'activité physique sur le bien-être mental

  •  Iaito lame inox 900 g environ ;
  • Iaito lame acier carbone à 850 g environ ;
  •  Iaito lame aluminium 600 g environ.

Les katans tranchants sont conçus pour la coupe de bambou-vert ou de Tatami-Omote. Quoi qu’il en soit, il est interdit de pratiquer avec un katana tranchant si vous êtes adhérent à un club donné. Pour vous inspirer, vous avez ici  cette sélection de Katanas inspirés des mangas

La longueur de la lame du katana et la qualité de l’acier

Avant de choisir votre Katana, choisissez la longueur de la lame qui vous convient. Suite à la période Edo, les forgerons japonais ont préféré une lame beaucoup plus longue. Notez que ces modèles sont plus pensants. Leur courbure est plus importante que celle des autres épées fabriquées à cette période.

A voir aussi : Bienfaits de la randonnée : quels muscles sont sollicités ?

Les sabres japonais comptent trois divisions de longueur de lame. Le tanto ne compte qu’un shaku. Le kodachi compte un à deux shaku. Le Tachi compte deux shaku ou plus.

Et quid de la qualité de l’acier ? En effet, notons que ce n’est pas parce que tous les sabres sont en acier qu’ils présentent la même qualité. Certains modèles sont faits d’acier de qualité optimale. Ils ne risquent aucune usure.

Il est à noter qu’il existe trois teneurs en carbone. Le 1045 est une lame qui sert à initier les utilisateurs à la coupe d’objets tendres. Le 1060 est une lame pour entraînement sur des supports classiques. Le 1095 est une lame dédiée à un usage intensif.

Le type de sabre et la gorge

Avez-vous déjà pensé au type de katana que vous voulez acheter ? Le sabre japonais est le modèle le plus connu. Les anciens samouraïs le portèrent sur eux jadis. Il ne compte qu’un seul tranchant. On le reconnaît aisément grâce à sa lame incurvée. Il est associé à une longue prise.  

Le wakizashi japonais est un autre katana, mais il est moins imposant que l’arme classique. Il a été porté par les guerriers samouraïs. Une fois que les deux épées sont portées ensemble, ils forment un daisho.

En outre, il faut tenir compte de la gorge du katana. Quel katana comptez-vous acheter ? Un modèle avec No-hi ou avec Bo-hi ? Le Bo-hi est définie comme une rainure creusée dans le côté de la lame. Il peut l’alléger de 200 g.

La présence de la gorge ou Bo-hi affaiblit pourtant le sabre. Ainsi, la gorge n’est pas vraiment avantageuse. Même si elle diminue le poids du sabre, elle sacrifie aussi une certaine quantité de force.

Le sabre non tranchant ou Iaito présente obligatoirement une gorge. Les lames sans gorges permettent des coupes intensives à deux mains alors que les lames avec gorges permettent des coupes à une seule main.